Avocat En Droit Du Travail L’Île-Cadieux

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a L’Île-Cadieux (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

Avocat CSST

Le meilleur Avocat CSST de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a L’Île-Cadieux (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Avocat Accident De Travail

Les prestations versées par la CSST

«C’est rendu de la médecine d’avocats», constate Pierre Normandeau, gestionnaire de la multiclinique des personnes accidentées de Montréal. «Et c’est ce qu’ils veulent, parce que ça écœure les médecins, ajoute-t-il. C’est la raison pour laquelle plein de médecins refusent de traiter des dossiers de CSST. Ils savent que c’est compliqué, qu’ils se feront écœurer.» Dans une infolettre diffusée en septembre dernier, le CMQ écrit avoir été informé d’une «situation préoccupante». On y relate que des médecins refusent de traiter des accidentés pour ouvrir leur dossier auprès de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). «D’autres médecins se retirent en cours de suivi médical sans aucune raison apparente, sans préavis ni référence à un collègue», lit-on aussi dans la missive. Certaines cliniques affichent même publiquement leur refus de traiter les cas de CSST, note le CMQ, qui relève que ces pratiques sont contraires aux normes. «C’est pire que c’était, directrice de la Polyclinique médicale populaire de Montréal, spécialisée dans les lésions professionnelles. Les patients cognent à plein de portes et toutes les portes se ferment. Des gens arrivent ici au bout de trois ou quatre refus ailleurs.» «La plupart de mes patients ont des médecins de famille, mais ils ne veulent rien savoir de la CSST. Ils ne veulent pas de trouble», raconte un médecin qui suit des accidentés du travail depuis 20 ans. La lourdeur administrative et médico-légale de la CSST décourage les omnipraticiens à suivre ces patients, qui ont souvent besoin d’un suivi à long terme. «C’est clair qu’un monsieur de 72 ans qui se fait prescrire des pilules, c’est plus simple qu’un accidenté avec un dossier d’un pouce d’épais qui pleure dans le bureau», spécialisé dans les cas de CSST. Montant Indemnisation CSST

Quand faut-il consulter un avocat spécialisé CSST

En tant qu'avocats spécialisés en droit du travail à Laval, le cabinet Claude Avocats est souvent appelé à travailler dans des litiges concernant la sécurité et la santé au travail. C'est pourquoi nous voulons prendre le temps d'expliquer le rôle de la CSST et comment elle peut être impliquée dans tout règlement de conflit impliquant des lésions professionnelles. Comme son nom l'indique, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail, régit le droit et les obligations en matière de travail. Comme elle l'explique sur son site internet, « elle [la CNESST] joue le rôle d'assureur public auprès des travailleurs et des employeurs, en plus de s'occuper de prévention en CSST. » En droit du travail, la CNEEST est l'organisme qui fait appliquer les deux principales lois de travail au Québec. On parle ici de la loi du travail adoptée à la fin des années 70 ainsi que du travail ainsi que la loi des accidents, adoptée au milieu des années 80. Ainsi, si vous avez une blessure au travail ou un accident, la CNESST s'assurera que vous êtes indemnisé. Toutefois, il est important de prendre en note que vous ne pouvez pas poursuivre votre employeur si vous êtes victime d'un accident au travail si celui-ci est enregistré au régime québécois de santé et de sécurité du travail. Ce régime fonctionne très simplement et assure tranquillité d'esprit au travailleur, qui se voit automatiquement indemnisé en cas de problème, et à l'employeur, qui est à l'abri des poursuites. Toutefois, même si votre employeur ne risque aucun problème en cas de problème de santé ou de sécurité, il ne doit toutefois pas faire de négligence volontaire. De plus, il est possible qu'un employeur ne remplisse pas ses obligations légales dans d'autres domaines, comme le respect d'un contrat de travail, par exemple. Dans un tel cas, il peut s'exposer à des problèmes légaux. Si vous pensez avoir un différend avec votre employeur pour quelque sujet que ce soit, communiquez avec notre cabinet d'avocats spécialisé en droit du travail à [post_name]. Nous saurons discuter avec vous pour régler le litige de la meilleure manière possible. 

https://bleucsst.pro/monterigie/

Avocat CSST Gratuit Saint-Gérard-Majella

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a Saint-Gérard-Majella (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

CSST Maladie Professionnelle

Le meilleur Avocat Contre CSST de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a Saint-Gérard-Majella (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Avocat Droit Du Travail

Les impacts du temps sur vos droits CSST

En tant qu'avocats spécialisés en droit du travail à Laval, le cabinet Claude Avocats est souvent appelé à travailler dans des litiges concernant la sécurité et la santé au travail. C'est pourquoi nous voulons prendre le temps d'expliquer le rôle de la CSST et comment elle peut être impliquée dans tout règlement de conflit impliquant des lésions professionnelles. Comme son nom l'indique, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail, régit le droit et les obligations en matière de travail. Comme elle l'explique sur son site internet, « elle [la CNESST] joue le rôle d'assureur public auprès des travailleurs et des employeurs, en plus de s'occuper de prévention en CSST. » En droit du travail, la CNEEST est l'organisme qui fait appliquer les deux principales lois de travail au Québec. On parle ici de la loi du travail adoptée à la fin des années 70 ainsi que du travail ainsi que la loi des accidents, adoptée au milieu des années 80. Ainsi, si vous avez une blessure au travail ou un accident, la CNESST s'assurera que vous êtes indemnisé. Toutefois, il est important de prendre en note que vous ne pouvez pas poursuivre votre employeur si vous êtes victime d'un accident au travail si celui-ci est enregistré au régime québécois de santé et de sécurité du travail. Ce régime fonctionne très simplement et assure tranquillité d'esprit au travailleur, qui se voit automatiquement indemnisé en cas de problème, et à l'employeur, qui est à l'abri des poursuites. Toutefois, même si votre employeur ne risque aucun problème en cas de problème de santé ou de sécurité, il ne doit toutefois pas faire de négligence volontaire. De plus, il est possible qu'un employeur ne remplisse pas ses obligations légales dans d'autres domaines, comme le respect d'un contrat de travail, par exemple. Dans un tel cas, il peut s'exposer à des problèmes légaux. Si vous pensez avoir un différend avec votre employeur pour quelque sujet que ce soit, communiquez avec notre cabinet d'avocats spécialisé en droit du travail à [post_name]. Nous saurons discuter avec vous pour régler le litige de la meilleure manière possible.  Avocat Contre CSST

Quel est le rôle de la CNESST?

La Loi sur les accidents du travail et maladies professionnelles prévoit des délais dit « de rigueurs » concernant les décisions de la CSST. Tout d’abord, retenez qu’il est de votre responsabilité de veiller à vous assurer que les décisions dont vous n’êtes pas en accord soient contestées dans les délais prévus par la loi. Les voici: Les décisions initiales de la CSST Ce sont essentiellement les lettres que vous recevez de la CSST. Par exemple, lorsque vous déposez une réclamation pour un accident de travail ou maladie professionnelle, la CSST doit vous rendre une décision motivée et écrite. Habituellement il s’agit de lettre portant la mention « décision de … » ou « refus de réclamation » . Il est primordial de savoir que votre délai de contestation est de 30 jours à partir de la réception de la lettre. (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Assurez-vous de recevoir un accusé-réception suivant votre demande de révision (la pratique générale de la CSST étant de vous transmettre une copie de votre dossier avec votre accusé réception dans les jours suivants votre contestation). (3) Si la CSST vous a contacté afin de vous informer d’une décision à venir par la poste, assurez vous d’aller récupérer votre courrier en temps opportun et de faire le suivi pour vous assurer de l’envoi. Dans le pire scénario, déplacez-vous à la réception de votre CSST régionale pour la récupérer dans le délai de 30 jours. (4) Si vous avez un représentant ou avocat dans votre dossier, vous devriez savoir que la CSST NE TRANSMET GÉNÉRALEMENT PAS LA COPIE DE LA DÉCISION INITIALE À VOS REPRÉSENTANTS. Nous avons vu à de nombreuses reprises des travailleurs qui perdent leurs droits à cause de ce genre d’erreur qui peut facilement être évitée en transmettant la copie de la décision à votre procureur/représentant. La décision en révision administrative de la CSST. Suite à une contestation d’une décision de la CSST, vous recevrez, dans un maximum de 90 jours (généralement beaucoup plus tôt) une décision de la Direction de la révision administrative (DRA) de la CSST. Vous avez alors un délai de 45 jours de la réception pour contester votre décision à la Commission des lésions professionnelles (CLP). (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Même si une copie de la décision est transmise à votre représentant/procureur, vous devriez toujours regarder la dernière page de la décision pour vous en assurer ET contacter votre représentant. (3) Dans les jours suivant votre contestation, la CLP vous transmettra un accusé-réception de votre recours, c’est la seule preuve qui démontre la réception de votre contestation par le tribunal. Vous recevrez une copie de votre dossier numéroté par le tribunal que plusieurs semaines après (contrairement à la révision administrative). CONTESTATION DE LA BASE SALARIALE À LA CSST. L’une des situations déplorable que nous constatons avec la CSST est le manque d’uniformité concernant les décisions de base salariale (salaire brut servant au calcul de votre indemnité de remplacement du revenu). Quelques fois, vous recevez une décision claire sur la base retenue. Cependant, il est depuis longtemps reconnu que le PREMIER avis de paiement de la CSST est une décision concernant votre base de salaire. C’est cette dernière situation qui est beaucoup plus problématique. Le délai est également de 30 jours pour contester cette décision qui est en fait votre avis de paiement (feuille verte) qui diffère de toutes les autres décisions de la CSST. Beaucoup trop travailleurs ne font que contacter la CSST qui leur indique de transmettre la preuve de revenu supplémentaire. Dans les faits, il faut impérativement contester dans le délai pour conserver votre droit, sinon, vous vous exposez à des délais de traitements qui vous feront probablement dépasser le délai de révision. LES DÉCISIONS CONJOINTES CSST Si vous êtes dans les « chanceux » qui ont consécutivement subi un accident de travail et/ou accident automobile et/ou victimes d’actes criminels, vous devriez recevoir une décision conjointe de ces organismes afin de statuer sur des situations similaires entre les régimes. Par exemple, décision sur une relation médicale, droit à l’indemnité de remplacement de revenu (IRR) ou encore les séquelles permanentes. Il n’y a pas d’instance de révision pour ces décisions. Vous devez alors transmettre votre requête à la Commission des lésions professionnelles (CLP) ou le Tribunal administratif du Québec (TAQ). Il faut choisir judicieusement selon votre stratégie, car vous devez choisir, vous ne pouvez contester aux deux endroits. Les délais de contestation sont alors de 45 jours pour la CLP et de 60 jours pour le TAQ.

https://bleucsst.pro/monterigie/

Avocat CSST Gratuit Brome

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a Brome (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

CSST Avocat

Le meilleur Avocat CSST Gratuit de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a Brome (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Indemnisation CSST Surdité

Qu’est-ce qu’un avocat CSST et quelles sont ses spécialités ?

Être victime d’un préjudice corporel est une situation plutôt éprouvante. Que vous soyez victime d’un accident de voiture, d’un accident d’avion ou de train, que vous subissiez une agression corporelle qui vous laisse des séquelles, que vous fassiez un accident au travail ou même à votre domicile, ou encore que vous soyez victime d’une erreur médicale, vous avez subit des préjudices corporels et moraux. En tant que victime d’un accident, vous avez des droits et il est important que vous les fassiez valoir. En tant qu’avocats spécialisés en droit des victimes d’accident et CSST/CNESST, c’est ce que nous pouvons faire pour vous. Nous pouvons non seulement vous conseiller mais également vous informer sur vos droits et défendre vos intérêts. Vos droits peuvent être facilement bafoués par vos assureurs. Malheureusement, ces derniers font toujours tout ce qu’ils peuvent pour protéger leurs intérêts et vont invariablement tenter de faire en sorte que votre indemnisation soit la plus petite possible. Afin de ne pas devenir aussi victime d’une indemnisation injuste et trop petite, faites rapidement appel à nos avocats spécialisés en préjudice corporel. En plus de vous conseiller, de vous informer sur vos droits et de les protéger, nos avocats feront tout ce qu’il est possible de faire afin que vous obteniez l’indemnisation à laquelle vous avez réellement droit. Être victime d’une erreur médicale est déjà assez éprouvant en soi qu’il est important de vous entourer de gens qui pourront rapidement vous aider avec efficacité devant une telle faute. Il n’est pas simple de prouver qu’il y a erreur médicale et nous pouvons demander la désignation d’un expert pour qu’il examine votre dossier et interroge les praticiens dans le but de reconnaître la faute médicale. Quoiqu’il en soit, nous suivons votre dossier du début à la fin et travaillons pour que vous obteniez une indemnisation pour les dommages subis. Les avocats spécialistes en CSST peuvent intervenir pour vous dans le but précis de vous obtenir une indemnisation dans le cas d’un accident de travail (CSST), notamment dans le cas où l’employeur est fautif, et dans le cas d’un accident de la route. Nous nous occupons de votre dossier complet et faisons le suivi avec les organisations et organismes concernés. Avocat Du Travail

Démarches à suivre suite à un accident de travail

La Loi sur les accidents du travail et maladies professionnelles prévoit des délais dit « de rigueurs » concernant les décisions de la CSST. Tout d’abord, retenez qu’il est de votre responsabilité de veiller à vous assurer que les décisions dont vous n’êtes pas en accord soient contestées dans les délais prévus par la loi. Les voici: Les décisions initiales de la CSST Ce sont essentiellement les lettres que vous recevez de la CSST. Par exemple, lorsque vous déposez une réclamation pour un accident de travail ou maladie professionnelle, la CSST doit vous rendre une décision motivée et écrite. Habituellement il s’agit de lettre portant la mention « décision de … » ou « refus de réclamation » . Il est primordial de savoir que votre délai de contestation est de 30 jours à partir de la réception de la lettre. (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Assurez-vous de recevoir un accusé-réception suivant votre demande de révision (la pratique générale de la CSST étant de vous transmettre une copie de votre dossier avec votre accusé réception dans les jours suivants votre contestation). (3) Si la CSST vous a contacté afin de vous informer d’une décision à venir par la poste, assurez vous d’aller récupérer votre courrier en temps opportun et de faire le suivi pour vous assurer de l’envoi. Dans le pire scénario, déplacez-vous à la réception de votre CSST régionale pour la récupérer dans le délai de 30 jours. (4) Si vous avez un représentant ou avocat dans votre dossier, vous devriez savoir que la CSST NE TRANSMET GÉNÉRALEMENT PAS LA COPIE DE LA DÉCISION INITIALE À VOS REPRÉSENTANTS. Nous avons vu à de nombreuses reprises des travailleurs qui perdent leurs droits à cause de ce genre d’erreur qui peut facilement être évitée en transmettant la copie de la décision à votre procureur/représentant. La décision en révision administrative de la CSST. Suite à une contestation d’une décision de la CSST, vous recevrez, dans un maximum de 90 jours (généralement beaucoup plus tôt) une décision de la Direction de la révision administrative (DRA) de la CSST. Vous avez alors un délai de 45 jours de la réception pour contester votre décision à la Commission des lésions professionnelles (CLP). (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Même si une copie de la décision est transmise à votre représentant/procureur, vous devriez toujours regarder la dernière page de la décision pour vous en assurer ET contacter votre représentant. (3) Dans les jours suivant votre contestation, la CLP vous transmettra un accusé-réception de votre recours, c’est la seule preuve qui démontre la réception de votre contestation par le tribunal. Vous recevrez une copie de votre dossier numéroté par le tribunal que plusieurs semaines après (contrairement à la révision administrative). CONTESTATION DE LA BASE SALARIALE À LA CSST. L’une des situations déplorable que nous constatons avec la CSST est le manque d’uniformité concernant les décisions de base salariale (salaire brut servant au calcul de votre indemnité de remplacement du revenu). Quelques fois, vous recevez une décision claire sur la base retenue. Cependant, il est depuis longtemps reconnu que le PREMIER avis de paiement de la CSST est une décision concernant votre base de salaire. C’est cette dernière situation qui est beaucoup plus problématique. Le délai est également de 30 jours pour contester cette décision qui est en fait votre avis de paiement (feuille verte) qui diffère de toutes les autres décisions de la CSST. Beaucoup trop travailleurs ne font que contacter la CSST qui leur indique de transmettre la preuve de revenu supplémentaire. Dans les faits, il faut impérativement contester dans le délai pour conserver votre droit, sinon, vous vous exposez à des délais de traitements qui vous feront probablement dépasser le délai de révision. LES DÉCISIONS CONJOINTES CSST Si vous êtes dans les « chanceux » qui ont consécutivement subi un accident de travail et/ou accident automobile et/ou victimes d’actes criminels, vous devriez recevoir une décision conjointe de ces organismes afin de statuer sur des situations similaires entre les régimes. Par exemple, décision sur une relation médicale, droit à l’indemnité de remplacement de revenu (IRR) ou encore les séquelles permanentes. Il n’y a pas d’instance de révision pour ces décisions. Vous devez alors transmettre votre requête à la Commission des lésions professionnelles (CLP) ou le Tribunal administratif du Québec (TAQ). Il faut choisir judicieusement selon votre stratégie, car vous devez choisir, vous ne pouvez contester aux deux endroits. Les délais de contestation sont alors de 45 jours pour la CLP et de 60 jours pour le TAQ.

https://bleucsst.pro/monterigie/

CSST Avocat Stanbridge Station

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a Stanbridge Station (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

CSST Contestation Décision

Le meilleur Avocat Spécialisé CSST de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a Stanbridge Station (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Avocat Accident Du Travail

Qu’est-ce qu’un avocat CSST et quelles sont ses spécialités ?

Les points importants à connaître sur l’avocat CSST. Personne n’est à l’abri des accidents de travail. Le gouvernement a mis en place une loi qui aide les employés victimes d’une telle situation. Découvrez dans cet article l’essentiel sur l’avocat spécialisé dans ce domaine. Qu’est-ce qu’un avocat CSST ? Très souvent, un individu qui subit une lésion physique ou morale n’a plus l’énergie de réclamer ses droits. Il lui faut donc un représentant capable de demander les avantages que la loi a prévus pour lui. Le mieux placé pour cette mission est l’avocat CSST. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un acteur spécialisé dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail. Vous pouvez faire appel à un avocat CSST pour vous renseigner sur tout sujet touchant à un cas de sécurité au travail . En effet, il connait toutes les démarches nécessaires pour réaliser une réclamation auprès de l’entité concernée. Il sait par exemple que la victime doit aviser le plus tôt possible son employeur. L’intéressé a aussi l’obligation de consulter un médecin dans le but d’avoir une attestation médicale. Autre raison d’engager un avocat CSST Dans certaines situations, la victime conteste la décision de la commission chargée de l’application de la loi. C’est surtout le cas si le verdict de l’entité ne satisfait pas l’intéressé. Pour faire une réclamation, il faut suivre les étapes adéquates. Dans cette optique, il est préférable de contacter un avocat CSST. Celui-ci peut offrir des conseils très pratiques. Comment se déroule la contestation ? Notez que la personne victime de l’accident a 30 jours pour réaliser la contestation. Elle doit faire parvenir la requête à l’agent qui a pris la décision. Elle envoie cette lettre à l’attention du responsable de la révision administrative. Ce dernier la contacte afin de connaître sa version des faits. Pour mettre la chance de son côté, il est préférable de solliciter les prestations d’un avocat CSST. Comment reconnaître un bon avocat CSST ? Le travailleur en question a besoin d’un excellent avocat CSST s’il veut profiter de ses droits. L’idéal est donc de se fier à un acteur expérimenté. Celui-ci connaît les différentes lois concernant le domaine. Il veille toujours à mettre ses informations à jour pour mieux défendre son client. Par ailleurs, il s’avère crucial de solliciter les services d’un spécialiste doté d’une habilité en communication. Une rencontre directe avec le professionnel semble indispensable. Cette entrevue permet d’avoir un aperçu de son expertise. Avocat Contre CSST

Les impacts du temps sur vos droits CSST

1. Quand des procédures sont prises contre vous : se défendre Vous devriez rapidement consulter un avocat lorsque des procédures judiciaires sont intentées contre vous ; à moins que vous décidiez de vous représenter vous-mêmes, ce qui n’est pas conseillé, à moins que la cause soit très simple ou d’un faible montant. Vous disposez souvent que d’assez peu de temps (environ 10 jours dans bien des cas, du moins en principe) pour comparaître dans un dossier. Par la suite, la partie qui vous poursuit peut procéder par défaut contre vous, c’est-à-dire qu’elle sera la seule a pouvoir être entendue par le tribunal et faire valoir sa preuve et ses arguments. On peut généralement être relevé d’un défaut de comparaître, hors des délais, pendant un certain temps (pas si long que cela d'ailleurs), mais il est toujours mieux et plus prudent de comparaître ou de consulter un avocat dès que l’on se voit signifier une procédure. Faire l’autruche ou se masquer les yeux est rarement une bonne stratégie et ne nous évite pas les ennuis. Il est à noter qu’une mise en demeure ne constitue pas une procédure intentée contre vous. 2. Quand vous voulez intenter un recours ou faire valoir vos droits : poursuivre ou négocier Vous devriez consulter un avocat lorsque vous vous interrogez sur l’opportunité d’intenter une poursuite contre une personne ou un organisme. Bien des gens renoncent à leurs droits parce qu’ils jugent, dès le départ, qu’un avocat leur coûtera très cher, qu’un procès sera très long et que le résultat en est incertain. En êtes-vous si sûr ? De nombreuses causes se règlent avant procès, grâce à une entente à l’amiable, lorsque l’autre partie voit que vous êtes sérieux dans vos démarches : que vous avez intenté des procédures et que l’on se dirige vers un procès. Par ailleurs, tous les avocats ne chargent pas les mêmes honoraires pour leurs services. Certains sont relativement peu dispendieux en comparaison de d’autres. Il faut donc se renseigner, voire magasiner les avocats si l'on puis dire. D’autre part, dans bien des cas, un avocat spécialisé dans son domaine pourra, à la fin d’une première entrevue, vous donner une évaluation relativement juste et précise de vos chances de gagner un procès et du gain que vous pourrez en obtenir. Cela vaut la peine de consulter un avocat. Surtout que certains cabinets offrent une première consultation gratuite à leurs nouveaux clients. De plus, ce n’est pas parce que vous consultez un avocat que vous serez obligé de l’engager par la suite. Même quand vous confiez un mandat à un avocat, vous pouvez y mettre fin à votre convenance. 3. Quand vous voulez connaître la nature et l'étendue de vos responsabilités : pour se protéger Bien des personnes justifient leur inaction au plan légal ou règlementaire par le fait qu’elles ne connaissaient pas la loi, qu’elles ne savaient pas qu‘elles devaient faire ou ne pas faire telle ou telle chose. Des arguments de ce type ne protègent, en général, personne aux yeux de la loi. Nul n'est censé ignorer la loi. C’est la règle. Il est donc avantageux d’obtenir des conseils légaux dès que l’on est confronté à un problème légal, ou lorsque l’on doit connaître nos droits et nos obligations. L'avocat est un professionnel du droit. Avoir recours à ses services en temps utile peut vous éviter bien des problèmes et, très souvent, vous épargner des pertes financières considérables. N'attendez donc pas qu'il soit trop tard pour le consulter. 4. Quand vous êtes confrontés à un organisme administratif Les organismes administratifs prennent parfois des décisions qui ne sont pas favorables aux administrés et qui sont mal fondés en faits ou en droit. Cela est, entre autres, le cas pour les accidentés de la route et les accidentés du travail, dont nous nous servirons comme exemple pour illustrer cette chronique. La Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) Vous devriez consulter un avocat, notamment, lorsque : La CSST refuse de reconnaître que vous avez été victime d'un accident du travail, même si vous l'avez bel et bien été, et refuse de vous compenser, que ce soit parce qu'elle juge que vous ne souffrez pas de blessures ou que vous n'avez pas de séquelles, ou bien que vos blessures ou séquelles ne proviennent pas d'un accident du travail ; La CSST vous offre une compensation moindre que celle à laquelle vous avez droit, ou bien carrément insuffisante; La CSST vous demande de participer à un programme de réadaptation ou détermine que vous êtes en mesure d'occuper de nouveaux votre emploi alors que vous savez que vous n'en êtes pas capable, surtout si l'opinion d'un médecin vous donne raison; Votre employeur vous a congédié en raison de votre réclamation ou encore vous a rétrogradé pour la même raison, lors de votre retour au travail; La CSST a désigné un ou des médecin(s) pour vous examiner et vous pensez que son opinion n'est pas objective ou que vous avez été mal ou insuffisamment été examiné.

https://bleucsst.pro/monterigie/

Avocat Droit Du Travail Béthanie

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a Béthanie (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

Contestation CSST

Le meilleur Avocat Droit Du Travail de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a Béthanie (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Indemnisation CSST

Les impacts du temps sur vos droits CSST

En tant qu'avocats spécialisés en droit du travail à Laval, le cabinet Claude Avocats est souvent appelé à travailler dans des litiges concernant la sécurité et la santé au travail. C'est pourquoi nous voulons prendre le temps d'expliquer le rôle de la CSST et comment elle peut être impliquée dans tout règlement de conflit impliquant des lésions professionnelles. Comme son nom l'indique, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail, régit le droit et les obligations en matière de travail. Comme elle l'explique sur son site internet, « elle [la CNESST] joue le rôle d'assureur public auprès des travailleurs et des employeurs, en plus de s'occuper de prévention en CSST. » En droit du travail, la CNEEST est l'organisme qui fait appliquer les deux principales lois de travail au Québec. On parle ici de la loi du travail adoptée à la fin des années 70 ainsi que du travail ainsi que la loi des accidents, adoptée au milieu des années 80. Ainsi, si vous avez une blessure au travail ou un accident, la CNESST s'assurera que vous êtes indemnisé. Toutefois, il est important de prendre en note que vous ne pouvez pas poursuivre votre employeur si vous êtes victime d'un accident au travail si celui-ci est enregistré au régime québécois de santé et de sécurité du travail. Ce régime fonctionne très simplement et assure tranquillité d'esprit au travailleur, qui se voit automatiquement indemnisé en cas de problème, et à l'employeur, qui est à l'abri des poursuites. Toutefois, même si votre employeur ne risque aucun problème en cas de problème de santé ou de sécurité, il ne doit toutefois pas faire de négligence volontaire. De plus, il est possible qu'un employeur ne remplisse pas ses obligations légales dans d'autres domaines, comme le respect d'un contrat de travail, par exemple. Dans un tel cas, il peut s'exposer à des problèmes légaux. Si vous pensez avoir un différend avec votre employeur pour quelque sujet que ce soit, communiquez avec notre cabinet d'avocats spécialisé en droit du travail à [post_name]. Nous saurons discuter avec vous pour régler le litige de la meilleure manière possible.  CSST Depression

Les impacts du temps sur vos droits CSST

Être victime d’un préjudice corporel est une situation plutôt éprouvante. Que vous soyez victime d’un accident de voiture, d’un accident d’avion ou de train, que vous subissiez une agression corporelle qui vous laisse des séquelles, que vous fassiez un accident au travail ou même à votre domicile, ou encore que vous soyez victime d’une erreur médicale, vous avez subit des préjudices corporels et moraux. En tant que victime d’un accident, vous avez des droits et il est important que vous les fassiez valoir. En tant qu’avocats spécialisés en droit des victimes d’accident et CSST/CNESST, c’est ce que nous pouvons faire pour vous. Nous pouvons non seulement vous conseiller mais également vous informer sur vos droits et défendre vos intérêts. Vos droits peuvent être facilement bafoués par vos assureurs. Malheureusement, ces derniers font toujours tout ce qu’ils peuvent pour protéger leurs intérêts et vont invariablement tenter de faire en sorte que votre indemnisation soit la plus petite possible. Afin de ne pas devenir aussi victime d’une indemnisation injuste et trop petite, faites rapidement appel à nos avocats spécialisés en préjudice corporel. En plus de vous conseiller, de vous informer sur vos droits et de les protéger, nos avocats feront tout ce qu’il est possible de faire afin que vous obteniez l’indemnisation à laquelle vous avez réellement droit. Être victime d’une erreur médicale est déjà assez éprouvant en soi qu’il est important de vous entourer de gens qui pourront rapidement vous aider avec efficacité devant une telle faute. Il n’est pas simple de prouver qu’il y a erreur médicale et nous pouvons demander la désignation d’un expert pour qu’il examine votre dossier et interroge les praticiens dans le but de reconnaître la faute médicale. Quoiqu’il en soit, nous suivons votre dossier du début à la fin et travaillons pour que vous obteniez une indemnisation pour les dommages subis. Les avocats spécialistes en CSST peuvent intervenir pour vous dans le but précis de vous obtenir une indemnisation dans le cas d’un accident de travail (CSST), notamment dans le cas où l’employeur est fautif, et dans le cas d’un accident de la route. Nous nous occupons de votre dossier complet et faisons le suivi avec les organisations et organismes concernés.

https://bleucsst.pro/monterigie/

Meilleur Avocat Contre CSST Abercorn

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a Abercorn (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

Avocat Contre CSST

Le meilleur Avocat Contre CSST de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a Abercorn (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Avocat Du Travail

Qu’est-ce qu’un avocat CSST et quelles sont ses spécialités ?

La Loi sur les accidents du travail et maladies professionnelles prévoit des délais dit « de rigueurs » concernant les décisions de la CSST. Tout d’abord, retenez qu’il est de votre responsabilité de veiller à vous assurer que les décisions dont vous n’êtes pas en accord soient contestées dans les délais prévus par la loi. Les voici: Les décisions initiales de la CSST Ce sont essentiellement les lettres que vous recevez de la CSST. Par exemple, lorsque vous déposez une réclamation pour un accident de travail ou maladie professionnelle, la CSST doit vous rendre une décision motivée et écrite. Habituellement il s’agit de lettre portant la mention « décision de … » ou « refus de réclamation » . Il est primordial de savoir que votre délai de contestation est de 30 jours à partir de la réception de la lettre. (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Assurez-vous de recevoir un accusé-réception suivant votre demande de révision (la pratique générale de la CSST étant de vous transmettre une copie de votre dossier avec votre accusé réception dans les jours suivants votre contestation). (3) Si la CSST vous a contacté afin de vous informer d’une décision à venir par la poste, assurez vous d’aller récupérer votre courrier en temps opportun et de faire le suivi pour vous assurer de l’envoi. Dans le pire scénario, déplacez-vous à la réception de votre CSST régionale pour la récupérer dans le délai de 30 jours. (4) Si vous avez un représentant ou avocat dans votre dossier, vous devriez savoir que la CSST NE TRANSMET GÉNÉRALEMENT PAS LA COPIE DE LA DÉCISION INITIALE À VOS REPRÉSENTANTS. Nous avons vu à de nombreuses reprises des travailleurs qui perdent leurs droits à cause de ce genre d’erreur qui peut facilement être évitée en transmettant la copie de la décision à votre procureur/représentant. La décision en révision administrative de la CSST. Suite à une contestation d’une décision de la CSST, vous recevrez, dans un maximum de 90 jours (généralement beaucoup plus tôt) une décision de la Direction de la révision administrative (DRA) de la CSST. Vous avez alors un délai de 45 jours de la réception pour contester votre décision à la Commission des lésions professionnelles (CLP). (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Même si une copie de la décision est transmise à votre représentant/procureur, vous devriez toujours regarder la dernière page de la décision pour vous en assurer ET contacter votre représentant. (3) Dans les jours suivant votre contestation, la CLP vous transmettra un accusé-réception de votre recours, c’est la seule preuve qui démontre la réception de votre contestation par le tribunal. Vous recevrez une copie de votre dossier numéroté par le tribunal que plusieurs semaines après (contrairement à la révision administrative). CONTESTATION DE LA BASE SALARIALE À LA CSST. L’une des situations déplorable que nous constatons avec la CSST est le manque d’uniformité concernant les décisions de base salariale (salaire brut servant au calcul de votre indemnité de remplacement du revenu). Quelques fois, vous recevez une décision claire sur la base retenue. Cependant, il est depuis longtemps reconnu que le PREMIER avis de paiement de la CSST est une décision concernant votre base de salaire. C’est cette dernière situation qui est beaucoup plus problématique. Le délai est également de 30 jours pour contester cette décision qui est en fait votre avis de paiement (feuille verte) qui diffère de toutes les autres décisions de la CSST. Beaucoup trop travailleurs ne font que contacter la CSST qui leur indique de transmettre la preuve de revenu supplémentaire. Dans les faits, il faut impérativement contester dans le délai pour conserver votre droit, sinon, vous vous exposez à des délais de traitements qui vous feront probablement dépasser le délai de révision. LES DÉCISIONS CONJOINTES CSST Si vous êtes dans les « chanceux » qui ont consécutivement subi un accident de travail et/ou accident automobile et/ou victimes d’actes criminels, vous devriez recevoir une décision conjointe de ces organismes afin de statuer sur des situations similaires entre les régimes. Par exemple, décision sur une relation médicale, droit à l’indemnité de remplacement de revenu (IRR) ou encore les séquelles permanentes. Il n’y a pas d’instance de révision pour ces décisions. Vous devez alors transmettre votre requête à la Commission des lésions professionnelles (CLP) ou le Tribunal administratif du Québec (TAQ). Il faut choisir judicieusement selon votre stratégie, car vous devez choisir, vous ne pouvez contester aux deux endroits. Les délais de contestation sont alors de 45 jours pour la CLP et de 60 jours pour le TAQ. Avocat Accident Du Travail

Qu’est-ce qu’un avocat CSST et quelles sont ses spécialités ?

La Loi sur les accidents du travail et maladies professionnelles prévoit des délais dit « de rigueurs » concernant les décisions de la CSST. Tout d’abord, retenez qu’il est de votre responsabilité de veiller à vous assurer que les décisions dont vous n’êtes pas en accord soient contestées dans les délais prévus par la loi. Les voici: Les décisions initiales de la CSST Ce sont essentiellement les lettres que vous recevez de la CSST. Par exemple, lorsque vous déposez une réclamation pour un accident de travail ou maladie professionnelle, la CSST doit vous rendre une décision motivée et écrite. Habituellement il s’agit de lettre portant la mention « décision de … » ou « refus de réclamation » . Il est primordial de savoir que votre délai de contestation est de 30 jours à partir de la réception de la lettre. (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Assurez-vous de recevoir un accusé-réception suivant votre demande de révision (la pratique générale de la CSST étant de vous transmettre une copie de votre dossier avec votre accusé réception dans les jours suivants votre contestation). (3) Si la CSST vous a contacté afin de vous informer d’une décision à venir par la poste, assurez vous d’aller récupérer votre courrier en temps opportun et de faire le suivi pour vous assurer de l’envoi. Dans le pire scénario, déplacez-vous à la réception de votre CSST régionale pour la récupérer dans le délai de 30 jours. (4) Si vous avez un représentant ou avocat dans votre dossier, vous devriez savoir que la CSST NE TRANSMET GÉNÉRALEMENT PAS LA COPIE DE LA DÉCISION INITIALE À VOS REPRÉSENTANTS. Nous avons vu à de nombreuses reprises des travailleurs qui perdent leurs droits à cause de ce genre d’erreur qui peut facilement être évitée en transmettant la copie de la décision à votre procureur/représentant. La décision en révision administrative de la CSST. Suite à une contestation d’une décision de la CSST, vous recevrez, dans un maximum de 90 jours (généralement beaucoup plus tôt) une décision de la Direction de la révision administrative (DRA) de la CSST. Vous avez alors un délai de 45 jours de la réception pour contester votre décision à la Commission des lésions professionnelles (CLP). (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Même si une copie de la décision est transmise à votre représentant/procureur, vous devriez toujours regarder la dernière page de la décision pour vous en assurer ET contacter votre représentant. (3) Dans les jours suivant votre contestation, la CLP vous transmettra un accusé-réception de votre recours, c’est la seule preuve qui démontre la réception de votre contestation par le tribunal. Vous recevrez une copie de votre dossier numéroté par le tribunal que plusieurs semaines après (contrairement à la révision administrative). CONTESTATION DE LA BASE SALARIALE À LA CSST. L’une des situations déplorable que nous constatons avec la CSST est le manque d’uniformité concernant les décisions de base salariale (salaire brut servant au calcul de votre indemnité de remplacement du revenu). Quelques fois, vous recevez une décision claire sur la base retenue. Cependant, il est depuis longtemps reconnu que le PREMIER avis de paiement de la CSST est une décision concernant votre base de salaire. C’est cette dernière situation qui est beaucoup plus problématique. Le délai est également de 30 jours pour contester cette décision qui est en fait votre avis de paiement (feuille verte) qui diffère de toutes les autres décisions de la CSST. Beaucoup trop travailleurs ne font que contacter la CSST qui leur indique de transmettre la preuve de revenu supplémentaire. Dans les faits, il faut impérativement contester dans le délai pour conserver votre droit, sinon, vous vous exposez à des délais de traitements qui vous feront probablement dépasser le délai de révision. LES DÉCISIONS CONJOINTES CSST Si vous êtes dans les « chanceux » qui ont consécutivement subi un accident de travail et/ou accident automobile et/ou victimes d’actes criminels, vous devriez recevoir une décision conjointe de ces organismes afin de statuer sur des situations similaires entre les régimes. Par exemple, décision sur une relation médicale, droit à l’indemnité de remplacement de revenu (IRR) ou encore les séquelles permanentes. Il n’y a pas d’instance de révision pour ces décisions. Vous devez alors transmettre votre requête à la Commission des lésions professionnelles (CLP) ou le Tribunal administratif du Québec (TAQ). Il faut choisir judicieusement selon votre stratégie, car vous devez choisir, vous ne pouvez contester aux deux endroits. Les délais de contestation sont alors de 45 jours pour la CLP et de 60 jours pour le TAQ.

https://bleucsst.pro/monterigie/

Avocat Contre CSST Warden

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a Warden (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

CSST Épuisement Professionnel

Le meilleur Avocat CSST Gratuit de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a Warden (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Avocat Accident Du Travail

Indemnite pour prejudice corporel CSST

L'objectif de ce site est d'informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d'accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J'ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j'ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d'une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l'incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc. Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d'accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d'évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l'exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l'emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d'âge mineur et d'âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc). Vous y trouverez également toutes les informations sur la revalorisation annuelle de l'indemnité de remplacement du revenu. Je vous invite à lire les différentes chroniques vous informant sur le harcèlement au travail, sur ce qu'est la rechute, la récidive ou l'aggravation et comment en faire la preuve, sur le processus de réadaptation et comment la CSST applique le droit à la réadaptation prévu par la loi, sur le calcul de l'indemnité de remplacement du revenu, le revenu auquel vous avez droit en cas d'accident de travail et de maladie professionnelle, sur l'assignation temporaire. vous trouverez une nouvelle chronique portant sur la remise de dette. Actuellement, la CSST utilise presque systématiquement lorsqu'elle n'est pas d'accord avec l'avis du médecin qui a charge et qu'elle a elle-même fait appel à un médecin désigné,la procédure lui permettant de demander un rapport complémentaire du médecin du travailleur. Et lorsqu'elle fait cette demande, elle ne demande pas au médecin qui a charge d'étayer ses conclusions, mais s'il est d'accord avec le médecin désigné. Si le médecin qui a charge, impressionné par le rapport du médecin spécialiste, indique qu'il est d'accord et ainsi change d'avis, la CSST considère ce nouvel avis celui qui la lie aux fins de rendre sa décision. Ce faisant, la CSST évite de recourir à la procédure d'arbitrage médical du BEM et le travailleur ne peut pas contester l'avis de son médecin. Cette façon de faire a comme conséquence que la CSST impose aux travailleurs l'avis du médecin qu'elle choisie sans qu'il soit possible au travailleur de se faire entendre. Quelles sont vos droits dans une telle situation? Je vous l'indique dans ma nouvelle chronique sur le rapport complémentaire. J'ai enlevé les pages de jurisprudence, car il y a des droits d'auteur sur les textes que je publiais. Les modifications proposées par la CSST vont affecter de façon importante le principe du choix du médecin par le travailleur que consacre la loi actuelle. Plusieurs autres recommandations visent le retour au travail, l'assignation temporaire et l'année de recherche d'emploi dans le cadre de l'emploi convenable. Vous trouverez sur ce site les principaux formulaires de la CSST. Vous pourrez récupérer le formulaire désiré, l'enregistrer sur votre ordinateur ou l'imprimer directement pour le compléter avant de le transmettre à la CSST. Vous trouverez également les dernières modifications législatives apportées à la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles ainsi que les modifications législatives proposées par la CSST dans le cadre de la modernisation du régime de santé et sécurité du travail. NOUVEAU: Vous trouverez maintenant un Blog sur la réalité sur le terrain. Vous y découvrirez comme les dispositions législatives sont appliquées dans la réalité et quels sont vos recours. Toutes ces informations vous les trouverez dans la barre menu en haut de cette page. Par exemple, sous l'onglet "lésion professionnelle", vous trouverez les informations sur l'accident du travail, sur la maladie professionnelle et sur la rechute, la récidive ou aggravation (appelée la RRA). Sous l'onglet "réadaptation" et l'onglet "réadaptation professionnelle" vous trouverez les informations sur l'emploi convenable, etc. Ceux ayant désactivé JavaScript pourront naviguer sur le site via le menu dans la colonne de gauche. Je fais de la représentation devant la Commission des lésions professionnelles.   CSST Contestation Décision

Délais de contestations des décisions de la CSST

1. Quand des procédures sont prises contre vous : se défendre Vous devriez rapidement consulter un avocat lorsque des procédures judiciaires sont intentées contre vous ; à moins que vous décidiez de vous représenter vous-mêmes, ce qui n’est pas conseillé, à moins que la cause soit très simple ou d’un faible montant. Vous disposez souvent que d’assez peu de temps (environ 10 jours dans bien des cas, du moins en principe) pour comparaître dans un dossier. Par la suite, la partie qui vous poursuit peut procéder par défaut contre vous, c’est-à-dire qu’elle sera la seule a pouvoir être entendue par le tribunal et faire valoir sa preuve et ses arguments. On peut généralement être relevé d’un défaut de comparaître, hors des délais, pendant un certain temps (pas si long que cela d'ailleurs), mais il est toujours mieux et plus prudent de comparaître ou de consulter un avocat dès que l’on se voit signifier une procédure. Faire l’autruche ou se masquer les yeux est rarement une bonne stratégie et ne nous évite pas les ennuis. Il est à noter qu’une mise en demeure ne constitue pas une procédure intentée contre vous. 2. Quand vous voulez intenter un recours ou faire valoir vos droits : poursuivre ou négocier Vous devriez consulter un avocat lorsque vous vous interrogez sur l’opportunité d’intenter une poursuite contre une personne ou un organisme. Bien des gens renoncent à leurs droits parce qu’ils jugent, dès le départ, qu’un avocat leur coûtera très cher, qu’un procès sera très long et que le résultat en est incertain. En êtes-vous si sûr ? De nombreuses causes se règlent avant procès, grâce à une entente à l’amiable, lorsque l’autre partie voit que vous êtes sérieux dans vos démarches : que vous avez intenté des procédures et que l’on se dirige vers un procès. Par ailleurs, tous les avocats ne chargent pas les mêmes honoraires pour leurs services. Certains sont relativement peu dispendieux en comparaison de d’autres. Il faut donc se renseigner, voire magasiner les avocats si l'on puis dire. D’autre part, dans bien des cas, un avocat spécialisé dans son domaine pourra, à la fin d’une première entrevue, vous donner une évaluation relativement juste et précise de vos chances de gagner un procès et du gain que vous pourrez en obtenir. Cela vaut la peine de consulter un avocat. Surtout que certains cabinets offrent une première consultation gratuite à leurs nouveaux clients. De plus, ce n’est pas parce que vous consultez un avocat que vous serez obligé de l’engager par la suite. Même quand vous confiez un mandat à un avocat, vous pouvez y mettre fin à votre convenance. 3. Quand vous voulez connaître la nature et l'étendue de vos responsabilités : pour se protéger Bien des personnes justifient leur inaction au plan légal ou règlementaire par le fait qu’elles ne connaissaient pas la loi, qu’elles ne savaient pas qu‘elles devaient faire ou ne pas faire telle ou telle chose. Des arguments de ce type ne protègent, en général, personne aux yeux de la loi. Nul n'est censé ignorer la loi. C’est la règle. Il est donc avantageux d’obtenir des conseils légaux dès que l’on est confronté à un problème légal, ou lorsque l’on doit connaître nos droits et nos obligations. L'avocat est un professionnel du droit. Avoir recours à ses services en temps utile peut vous éviter bien des problèmes et, très souvent, vous épargner des pertes financières considérables. N'attendez donc pas qu'il soit trop tard pour le consulter. 4. Quand vous êtes confrontés à un organisme administratif Les organismes administratifs prennent parfois des décisions qui ne sont pas favorables aux administrés et qui sont mal fondés en faits ou en droit. Cela est, entre autres, le cas pour les accidentés de la route et les accidentés du travail, dont nous nous servirons comme exemple pour illustrer cette chronique. La Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) Vous devriez consulter un avocat, notamment, lorsque : La CSST refuse de reconnaître que vous avez été victime d'un accident du travail, même si vous l'avez bel et bien été, et refuse de vous compenser, que ce soit parce qu'elle juge que vous ne souffrez pas de blessures ou que vous n'avez pas de séquelles, ou bien que vos blessures ou séquelles ne proviennent pas d'un accident du travail ; La CSST vous offre une compensation moindre que celle à laquelle vous avez droit, ou bien carrément insuffisante; La CSST vous demande de participer à un programme de réadaptation ou détermine que vous êtes en mesure d'occuper de nouveaux votre emploi alors que vous savez que vous n'en êtes pas capable, surtout si l'opinion d'un médecin vous donne raison; Votre employeur vous a congédié en raison de votre réclamation ou encore vous a rétrogradé pour la même raison, lors de votre retour au travail; La CSST a désigné un ou des médecin(s) pour vous examiner et vous pensez que son opinion n'est pas objective ou que vous avez été mal ou insuffisamment été examiné.

https://bleucsst.pro/monterigie/

Avocat CSST Dundee

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a Dundee (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

CSST Maladie Professionnelle

Le meilleur Avocat Contre CSST de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a Dundee (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Avocat Contre CSST

Écoeurés par la CSST, les médecins refusent des patients victimes d’accidents de travail

1. Quand des procédures sont prises contre vous : se défendre Vous devriez rapidement consulter un avocat lorsque des procédures judiciaires sont intentées contre vous ; à moins que vous décidiez de vous représenter vous-mêmes, ce qui n’est pas conseillé, à moins que la cause soit très simple ou d’un faible montant. Vous disposez souvent que d’assez peu de temps (environ 10 jours dans bien des cas, du moins en principe) pour comparaître dans un dossier. Par la suite, la partie qui vous poursuit peut procéder par défaut contre vous, c’est-à-dire qu’elle sera la seule a pouvoir être entendue par le tribunal et faire valoir sa preuve et ses arguments. On peut généralement être relevé d’un défaut de comparaître, hors des délais, pendant un certain temps (pas si long que cela d'ailleurs), mais il est toujours mieux et plus prudent de comparaître ou de consulter un avocat dès que l’on se voit signifier une procédure. Faire l’autruche ou se masquer les yeux est rarement une bonne stratégie et ne nous évite pas les ennuis. Il est à noter qu’une mise en demeure ne constitue pas une procédure intentée contre vous. 2. Quand vous voulez intenter un recours ou faire valoir vos droits : poursuivre ou négocier Vous devriez consulter un avocat lorsque vous vous interrogez sur l’opportunité d’intenter une poursuite contre une personne ou un organisme. Bien des gens renoncent à leurs droits parce qu’ils jugent, dès le départ, qu’un avocat leur coûtera très cher, qu’un procès sera très long et que le résultat en est incertain. En êtes-vous si sûr ? De nombreuses causes se règlent avant procès, grâce à une entente à l’amiable, lorsque l’autre partie voit que vous êtes sérieux dans vos démarches : que vous avez intenté des procédures et que l’on se dirige vers un procès. Par ailleurs, tous les avocats ne chargent pas les mêmes honoraires pour leurs services. Certains sont relativement peu dispendieux en comparaison de d’autres. Il faut donc se renseigner, voire magasiner les avocats si l'on puis dire. D’autre part, dans bien des cas, un avocat spécialisé dans son domaine pourra, à la fin d’une première entrevue, vous donner une évaluation relativement juste et précise de vos chances de gagner un procès et du gain que vous pourrez en obtenir. Cela vaut la peine de consulter un avocat. Surtout que certains cabinets offrent une première consultation gratuite à leurs nouveaux clients. De plus, ce n’est pas parce que vous consultez un avocat que vous serez obligé de l’engager par la suite. Même quand vous confiez un mandat à un avocat, vous pouvez y mettre fin à votre convenance. 3. Quand vous voulez connaître la nature et l'étendue de vos responsabilités : pour se protéger Bien des personnes justifient leur inaction au plan légal ou règlementaire par le fait qu’elles ne connaissaient pas la loi, qu’elles ne savaient pas qu‘elles devaient faire ou ne pas faire telle ou telle chose. Des arguments de ce type ne protègent, en général, personne aux yeux de la loi. Nul n'est censé ignorer la loi. C’est la règle. Il est donc avantageux d’obtenir des conseils légaux dès que l’on est confronté à un problème légal, ou lorsque l’on doit connaître nos droits et nos obligations. L'avocat est un professionnel du droit. Avoir recours à ses services en temps utile peut vous éviter bien des problèmes et, très souvent, vous épargner des pertes financières considérables. N'attendez donc pas qu'il soit trop tard pour le consulter. 4. Quand vous êtes confrontés à un organisme administratif Les organismes administratifs prennent parfois des décisions qui ne sont pas favorables aux administrés et qui sont mal fondés en faits ou en droit. Cela est, entre autres, le cas pour les accidentés de la route et les accidentés du travail, dont nous nous servirons comme exemple pour illustrer cette chronique. La Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) Vous devriez consulter un avocat, notamment, lorsque : La CSST refuse de reconnaître que vous avez été victime d'un accident du travail, même si vous l'avez bel et bien été, et refuse de vous compenser, que ce soit parce qu'elle juge que vous ne souffrez pas de blessures ou que vous n'avez pas de séquelles, ou bien que vos blessures ou séquelles ne proviennent pas d'un accident du travail ; La CSST vous offre une compensation moindre que celle à laquelle vous avez droit, ou bien carrément insuffisante; La CSST vous demande de participer à un programme de réadaptation ou détermine que vous êtes en mesure d'occuper de nouveaux votre emploi alors que vous savez que vous n'en êtes pas capable, surtout si l'opinion d'un médecin vous donne raison; Votre employeur vous a congédié en raison de votre réclamation ou encore vous a rétrogradé pour la même raison, lors de votre retour au travail; La CSST a désigné un ou des médecin(s) pour vous examiner et vous pensez que son opinion n'est pas objective ou que vous avez été mal ou insuffisamment été examiné. Avocat Droit Du Travail

Quand faut-il consulter un avocat spécialisé CSST

«C’est rendu de la médecine d’avocats», constate Pierre Normandeau, gestionnaire de la multiclinique des personnes accidentées de Montréal. «Et c’est ce qu’ils veulent, parce que ça écœure les médecins, ajoute-t-il. C’est la raison pour laquelle plein de médecins refusent de traiter des dossiers de CSST. Ils savent que c’est compliqué, qu’ils se feront écœurer.» Dans une infolettre diffusée en septembre dernier, le CMQ écrit avoir été informé d’une «situation préoccupante». On y relate que des médecins refusent de traiter des accidentés pour ouvrir leur dossier auprès de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). «D’autres médecins se retirent en cours de suivi médical sans aucune raison apparente, sans préavis ni référence à un collègue», lit-on aussi dans la missive. Certaines cliniques affichent même publiquement leur refus de traiter les cas de CSST, note le CMQ, qui relève que ces pratiques sont contraires aux normes. «C’est pire que c’était, directrice de la Polyclinique médicale populaire de Montréal, spécialisée dans les lésions professionnelles. Les patients cognent à plein de portes et toutes les portes se ferment. Des gens arrivent ici au bout de trois ou quatre refus ailleurs.» «La plupart de mes patients ont des médecins de famille, mais ils ne veulent rien savoir de la CSST. Ils ne veulent pas de trouble», raconte un médecin qui suit des accidentés du travail depuis 20 ans. La lourdeur administrative et médico-légale de la CSST décourage les omnipraticiens à suivre ces patients, qui ont souvent besoin d’un suivi à long terme. «C’est clair qu’un monsieur de 72 ans qui se fait prescrire des pilules, c’est plus simple qu’un accidenté avec un dossier d’un pouce d’épais qui pleure dans le bureau», spécialisé dans les cas de CSST.

https://bleucsst.pro/monterigie/

Meilleur Avocat Contre CSST East Farnham

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a East Farnham (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

Avocat Du Travail

Le meilleur Avocat Accident Du Travail de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a East Farnham (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Avocat En Droit Du Travail

Les prestations versées par la CSST

La Loi sur les accidents du travail et maladies professionnelles prévoit des délais dit « de rigueurs » concernant les décisions de la CSST. Tout d’abord, retenez qu’il est de votre responsabilité de veiller à vous assurer que les décisions dont vous n’êtes pas en accord soient contestées dans les délais prévus par la loi. Les voici: Les décisions initiales de la CSST Ce sont essentiellement les lettres que vous recevez de la CSST. Par exemple, lorsque vous déposez une réclamation pour un accident de travail ou maladie professionnelle, la CSST doit vous rendre une décision motivée et écrite. Habituellement il s’agit de lettre portant la mention « décision de … » ou « refus de réclamation » . Il est primordial de savoir que votre délai de contestation est de 30 jours à partir de la réception de la lettre. (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Assurez-vous de recevoir un accusé-réception suivant votre demande de révision (la pratique générale de la CSST étant de vous transmettre une copie de votre dossier avec votre accusé réception dans les jours suivants votre contestation). (3) Si la CSST vous a contacté afin de vous informer d’une décision à venir par la poste, assurez vous d’aller récupérer votre courrier en temps opportun et de faire le suivi pour vous assurer de l’envoi. Dans le pire scénario, déplacez-vous à la réception de votre CSST régionale pour la récupérer dans le délai de 30 jours. (4) Si vous avez un représentant ou avocat dans votre dossier, vous devriez savoir que la CSST NE TRANSMET GÉNÉRALEMENT PAS LA COPIE DE LA DÉCISION INITIALE À VOS REPRÉSENTANTS. Nous avons vu à de nombreuses reprises des travailleurs qui perdent leurs droits à cause de ce genre d’erreur qui peut facilement être évitée en transmettant la copie de la décision à votre procureur/représentant. La décision en révision administrative de la CSST. Suite à une contestation d’une décision de la CSST, vous recevrez, dans un maximum de 90 jours (généralement beaucoup plus tôt) une décision de la Direction de la révision administrative (DRA) de la CSST. Vous avez alors un délai de 45 jours de la réception pour contester votre décision à la Commission des lésions professionnelles (CLP). (1) vous devriez toujours conserver une copie de l’enveloppe si vous constatez que la date de décision diffère largement (plus de 5 jours) de la date de réception. (2) Même si une copie de la décision est transmise à votre représentant/procureur, vous devriez toujours regarder la dernière page de la décision pour vous en assurer ET contacter votre représentant. (3) Dans les jours suivant votre contestation, la CLP vous transmettra un accusé-réception de votre recours, c’est la seule preuve qui démontre la réception de votre contestation par le tribunal. Vous recevrez une copie de votre dossier numéroté par le tribunal que plusieurs semaines après (contrairement à la révision administrative). CONTESTATION DE LA BASE SALARIALE À LA CSST. L’une des situations déplorable que nous constatons avec la CSST est le manque d’uniformité concernant les décisions de base salariale (salaire brut servant au calcul de votre indemnité de remplacement du revenu). Quelques fois, vous recevez une décision claire sur la base retenue. Cependant, il est depuis longtemps reconnu que le PREMIER avis de paiement de la CSST est une décision concernant votre base de salaire. C’est cette dernière situation qui est beaucoup plus problématique. Le délai est également de 30 jours pour contester cette décision qui est en fait votre avis de paiement (feuille verte) qui diffère de toutes les autres décisions de la CSST. Beaucoup trop travailleurs ne font que contacter la CSST qui leur indique de transmettre la preuve de revenu supplémentaire. Dans les faits, il faut impérativement contester dans le délai pour conserver votre droit, sinon, vous vous exposez à des délais de traitements qui vous feront probablement dépasser le délai de révision. LES DÉCISIONS CONJOINTES CSST Si vous êtes dans les « chanceux » qui ont consécutivement subi un accident de travail et/ou accident automobile et/ou victimes d’actes criminels, vous devriez recevoir une décision conjointe de ces organismes afin de statuer sur des situations similaires entre les régimes. Par exemple, décision sur une relation médicale, droit à l’indemnité de remplacement de revenu (IRR) ou encore les séquelles permanentes. Il n’y a pas d’instance de révision pour ces décisions. Vous devez alors transmettre votre requête à la Commission des lésions professionnelles (CLP) ou le Tribunal administratif du Québec (TAQ). Il faut choisir judicieusement selon votre stratégie, car vous devez choisir, vous ne pouvez contester aux deux endroits. Les délais de contestation sont alors de 45 jours pour la CLP et de 60 jours pour le TAQ. Avocat Accident Du Travail

Les prestations versées par la CSST

«C’est rendu de la médecine d’avocats», constate Pierre Normandeau, gestionnaire de la multiclinique des personnes accidentées de Montréal. «Et c’est ce qu’ils veulent, parce que ça écœure les médecins, ajoute-t-il. C’est la raison pour laquelle plein de médecins refusent de traiter des dossiers de CSST. Ils savent que c’est compliqué, qu’ils se feront écœurer.» Dans une infolettre diffusée en septembre dernier, le CMQ écrit avoir été informé d’une «situation préoccupante». On y relate que des médecins refusent de traiter des accidentés pour ouvrir leur dossier auprès de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). «D’autres médecins se retirent en cours de suivi médical sans aucune raison apparente, sans préavis ni référence à un collègue», lit-on aussi dans la missive. Certaines cliniques affichent même publiquement leur refus de traiter les cas de CSST, note le CMQ, qui relève que ces pratiques sont contraires aux normes. «C’est pire que c’était, directrice de la Polyclinique médicale populaire de Montréal, spécialisée dans les lésions professionnelles. Les patients cognent à plein de portes et toutes les portes se ferment. Des gens arrivent ici au bout de trois ou quatre refus ailleurs.» «La plupart de mes patients ont des médecins de famille, mais ils ne veulent rien savoir de la CSST. Ils ne veulent pas de trouble», raconte un médecin qui suit des accidentés du travail depuis 20 ans. La lourdeur administrative et médico-légale de la CSST décourage les omnipraticiens à suivre ces patients, qui ont souvent besoin d’un suivi à long terme. «C’est clair qu’un monsieur de 72 ans qui se fait prescrire des pilules, c’est plus simple qu’un accidenté avec un dossier d’un pouce d’épais qui pleure dans le bureau», spécialisé dans les cas de CSST.

https://bleucsst.pro/monterigie/

Avocat Accident De Travail Elgin

L’objectif de ce site est d’informer les travailleuses et les travailleurs de leurs droits en matière d’accident de travail et de maladie professionnelle, de leurs droits et recours contre les décisions de la CSST a Elgin (la Commission de la Santé et de la Sécurité du travail). Je suis un juge administratif de la Commission des lésions professionnelles à la retraite. J’ai occupé cette fonction pendant près de 20 ans. Au cours de toutes ces années, j’ai acquis un bagage de connaissances dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail que je désire partager avec les travailleuses et les travailleurs qui sont aux prises avec des problèmes de santé importants reliés à leur travail, des problèmes qui affectent de façon importante leur vie personnelle: problèmes de revenu en raison d’une incapacité de travail, problèmes familiaux causés par une telle incapacité, problèmes de dévalorisation personnelle face à l’incapacité de continuer à faire vivre les siens, etc.

CSST Contestation

Le meilleur Avocat Accident Du Travail de Montérigie

 

Ce site vous offre des informations très importantes sur la notion de lésion professionnelle ou d’accident de travail, la notion de maladie professionnelle, la notion de récidive, rechute ou aggravation, sur le processus d’évaluation médicale et la façon de contester une question médicale sur laquelle se fonde une décision de la CSST. Vous y trouverez des renseignements fort utiles pour l’exercice des droits que vous confère la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles, notamment sur le droit à la réadaptation, sur l’emploi convenable et sur les frais remboursables. Vous y trouverez également toutes les informations que vous recherchez sur les différentes indemnités payables par la CSST a Elgin (indemnité de remplacement du revenu (IRR), indemnités de décès, indemnités versées aux personnes à charge du travailleur décédé (enfants d’âge mineur et d’âge majeur), indemnités au conjoint survivant, etc).

Contestation CSST

Qu’est-ce qu’un avocat CSST et quelles sont ses spécialités ?

Vous êtes victimes d’un accident de la route, du travail ou d’un acte criminel. Peu importe la situation la loi vous impose un délai pour réagir. Vous recevez une lettre de la CSST, par cette lettre l’organisme en question vous indique que vous n’avez plus droit à votre indemnisation; votre salaire! Cette lettre est en fait une décision et vous devez aviser l’organisme si vous n’êtes pas en accord avec sa position et ce, par écrit. La loi impose des délais différents pour chaque organisme afin de faire valoir votre position. Ne laissez pas filer ce délai, à défaut de quoi, vous ne pourrez plus revenir en arrière. Au bas de cette décision, il y a une mention qui vous informe sur le délai que vous avez pour réagir. Il a été décidé qu’il valait mieux encadrer le moment où l’accidenté ou la victime devait répondre à l’organisme public, car sinon, cela serait incontrôlable. Mais comment s’y retrouver? L’organisme peut même vous transmettre plusieurs décisions dans une même journée ou à l’intérieur d’une même semaine et ce, suite à la même évaluation de votre condition. Est-ce qu’une seule lettre expliquant votre désaccord suite à ces décisions sera suffisante pour chacune des décisions? En fait, l’organisme exige que l’on conteste chacune des décisions séparément. Cependant, les tribunaux sont venus rappeler aux organismes qu’ils ne pouvaient exiger que les victimes, les accidentés de la route ou les accidentés du travail réitèrent sans cesse leur position et qu’il était inacceptable de demander à ces derniers de comprendre toutes les subtilités de la loi. Cependant, il faut tout de même être vigilant, car si vous ne contestez pas les décisions dans les délais imposés vous aurez à vous expliquer afin que votre retard soit accepté et cela n’est pas toujours une tâche facile. Votre explication doit démontrer que vous aviez un motif important pour être en retard, tel que le fait de ne pas avoir reçu la ou les décisions (mauvaise adresse), ou encore vous étiez inapte (dans le coma) à le faire et personne ne pouvait le faire à votre place. Bref les organismes, tel que la CSST n’accepteront que les bonnes excuses afin de vous «pardonner» votre inaction dans le délai imposé. Avocat Spécialisé CSST

Indemnite pour prejudice corporel CSST

Être victime d’un préjudice corporel est une situation plutôt éprouvante. Que vous soyez victime d’un accident de voiture, d’un accident d’avion ou de train, que vous subissiez une agression corporelle qui vous laisse des séquelles, que vous fassiez un accident au travail ou même à votre domicile, ou encore que vous soyez victime d’une erreur médicale, vous avez subit des préjudices corporels et moraux. En tant que victime d’un accident, vous avez des droits et il est important que vous les fassiez valoir. En tant qu’avocats spécialisés en droit des victimes d’accident et CSST/CNESST, c’est ce que nous pouvons faire pour vous. Nous pouvons non seulement vous conseiller mais également vous informer sur vos droits et défendre vos intérêts. Vos droits peuvent être facilement bafoués par vos assureurs. Malheureusement, ces derniers font toujours tout ce qu’ils peuvent pour protéger leurs intérêts et vont invariablement tenter de faire en sorte que votre indemnisation soit la plus petite possible. Afin de ne pas devenir aussi victime d’une indemnisation injuste et trop petite, faites rapidement appel à nos avocats spécialisés en préjudice corporel. En plus de vous conseiller, de vous informer sur vos droits et de les protéger, nos avocats feront tout ce qu’il est possible de faire afin que vous obteniez l’indemnisation à laquelle vous avez réellement droit. Être victime d’une erreur médicale est déjà assez éprouvant en soi qu’il est important de vous entourer de gens qui pourront rapidement vous aider avec efficacité devant une telle faute. Il n’est pas simple de prouver qu’il y a erreur médicale et nous pouvons demander la désignation d’un expert pour qu’il examine votre dossier et interroge les praticiens dans le but de reconnaître la faute médicale. Quoiqu’il en soit, nous suivons votre dossier du début à la fin et travaillons pour que vous obteniez une indemnisation pour les dommages subis. Les avocats spécialistes en CSST peuvent intervenir pour vous dans le but précis de vous obtenir une indemnisation dans le cas d’un accident de travail (CSST), notamment dans le cas où l’employeur est fautif, et dans le cas d’un accident de la route. Nous nous occupons de votre dossier complet et faisons le suivi avec les organisations et organismes concernés.

https://bleucsst.pro/monterigie/